Périodicités de vérification

Retrouvez l’ensemble des périodicités de vérification de votre parc d’accès en hauteur et de vos équipements de protection individuelle (EPI) contre les chutes de hauteur.

Vérification périodique règlementaire d'un accès en hauteur DISTEL

VÉRIFICATION ANNUELLE*

Escabeaux, plates-formes, accès sur-mesure, échelles, échelles à crinoline.

Vérification périodique règlementaire d'un échafaudage roulant

VÉRIFICATION ANNUELLE

Echafaudages roulants (vérification trimestrielle si en service)

Vérification périodique règlementaire d'un harnais de sécurité (comprend 1 longe et 1 ou 2 mousquetons)

VÉRIFICATION ANNUELLE

Equipements de protection individuelle. (EPI)

Vérification périodique règlementaire d'une nacelle élévatrice

VÉRIFICATION SEMESTRIELLE

Nacelles élévatrices.

brochure ED 828 de l’INRS

POUR INFORMATION :

La brochure ED 828 de l’INRS est une source complète d’information concernant les principales vérifications périodiques.

Elle a pour but de rappeler, les dispositions à prendre en application des différents textes réglementaires, normatifs ou de recommandations, qui fixent la nature et la périodicité des vérifications techniques obligatoires ou recommandées.

 

RAPPEL :

Article L. 4321-1
Les équipements de travail et les moyens de protection mis en service ou utilisés dans les établissements doivent être équipés, installés, utilisés, réglés et maintenus de manière à préserver la sécurité et la santé des travailleurs.

* Il n’existe pas d’arrêté spécifique fixant la périodicité de vérification.
« Il appartient alors, à l’employeur d’élaborer ses propres procédures définissant la périodicité et la nature des vérifications à effectuer. Il pourra s’aider pour cela de la notice du fabricant et il devra tenir compte des conditions et des contraintes d’utilisation particulières de l’équipement, notamment des situations de travail intensives ou des ambiances de travail agressives.

Toutefois, la note technique du ministère chargé du Travail du 02 août 1995, rappelle que la périodicité de vérification ne devrait jamais être inférieure à une fois par an. » (source : INRS)

« Chaque année, plus de 10% des accidents du travail sont dus aux chutes de hauteur. Les chutes de hauteur représentent la 3ème cause d’accidents du travail avec ou sans incapacité permanente et la 2ème cause de décès.

Ces accidents surviennent dans tous les secteurs d’activité, mais c’est dans le BTP que l’on constate la plus forte proportion : le BTP représente près d’un quart des arrêts de travail, un tiers des cas d’incapacité permanente, et plus de la moitié des décès consécutifs à une chute de hauteur. » (source : INRS)